Clap de fin pour le continent Amérique du Sud!

Nous avons quitté l’Argentine, Bariloche, ses lacs et ses montagnes pour rejoindre le Chili quelques jours.

Après avoir pris notre dernier bus de nuit en Amérique du Sud (eh oui, nous arrivons déjà à la fin du premier chapitre de notre périple), nous sommes arrivés à Valparaiso. Cette ville portuaire du Chili est connue dans le monde pour ses peintures urbaines; vous l’aurez peut-être aperçue dans un reportage (enfin moi, c’est sans doute avec l’un de ceux-là, genre Echappées Belles, que je m’étais dit, tiens, voilà un endroit à aller voir !🤔), avec ses vieux funiculaires brinquebalants (construits entre 1886 et 1914), et ses collines colorées; elle est aussi un repère d’artistes et de poètes, comme le fameux Pablo Neruda dont la demeure se visite de nos jours comme un musée.

Arrivés à la gare en fin de matinée, il y avait un guichet pour les touristes qui distribuait plans et informations. Grâce aux conseils de la fille qui occupait ce guichet, nous avons trouvé un super logement, chez Marisol, au Mirador. Il s’agissait d’une immense maison, datant de 1915, avec des parquets en bois qui craquaient, des portes rouges, des murs jaunes, un beau sapin de Noël et plusieurs chambres, dont la nôtre. La gérante, Marisol, était adorable, elle prenait le petit déjeuner avec nous le matin, et nous parlions de pleins de choses, de la ville, de la vie au Chili, de ses petits-enfants… c’était vraiment chouette!

Nous avons arpenté la ville pendant 3 jours. Nous avons beaucoup marché, utilisé le funiculaire, les bus locaux et même le train pour nous rendre jusque Viña del Mar, la ville voisine, plus aménagée et développée. Non pas que Valparaiso ne soit pas développée, mais elle donne l’impression d’une ville bruyante, peu entretenue et sale. Nous avons été un peu déçus, nous nous attendions à une ville avec plus de cachet encore…

Nous habitions dans un quartier plutôt calme, qui dominait le port. Nous avons pu observer le bal des grues, qui chargent et déchargent camions et porte containers sans discontinue (vision qui me rappelle quelques (déjà lointains) souvenirs, j’aperçois des containers 20’, des 40’…groupage ? complet ?… ? une pensée à mes « déjà » anciens collègues…😉)

La ville est composée de 2 niveaux, celui du bas, au niveau de la mer, où on retrouve le port, les grands axes de circulation, la plaza Sotomayor, les magasins, les nombreux vendeurs ambulants…puis autour, les collines sur lesquelles gravitent ruelles escarpées et maisons ou plutôt « baraques » colorées. Il y a ce qu’on appelle le « musée à ciel ouvert » : c’est un quartier dans lequel un ensemble de peintures murales a été réalisées par des étudiants en art au début des années 1970. Nous déambulons, arpentons les ruelles pour découvrir ces peintures mais certaines, pour ne pas dire la plupart sont gâchées par des tags. C’est vraiment dommage. Et c’est ainsi dans quasiment toute la ville.

Marisol nous expliquait que la venue du Congrès dans la ville n’avait pas eu l’effet positif attendu. En effet, Valparaiso est devenue capitale législative en 1990 (la capitale du Chili étant Santiago): les habitants pensaient alors que cette présence du pouvoir permettrait à la ville de se développer, de la tirer vers le haut…mais finalement, elle est souvent le lieu où les gens se révoltent, manifestent et c’est tout le contraire qui se produit.

Viña del Mar, ville ordonnée aux rues bordées de palmiers, et Valparaiso représentent assez bien les contrastes du Chili d’aujourd’hui. Un pays développé, qui a connu une forte croissance, mais dans lequel de très grandes inégalités subsistent. La moitié des richesses du pays est détenue par seulement 1% de la population alors que 15% vivent sous le seuil de pauvreté. Après avoir discuté avec quelques chiliens, il n’est pas rare qu’ils occupent deux emplois pour joindre « les deux bouts ». La situation serait elle amenée à changer? s’empirer? L’avenir nous le dira -ou pas- nous avons vécu avec eux l’élection de leur nouveau président, qui sera de droite pour ce nouveau mandat…

Vina del Mar
Vina del Mar

Nous n’avons pas passé beaucoup de temps au Chili et pourtant les gens nous laissent un très bon souvenir. Toutes les personnes rencontrées avaient toujours un mot gentil, ils étaient bienveillants et nous avions toujours un échange sympathique!

Bref, revenons à « Valpo » comme disent les locaux, nous avons aussi visité le Musée Maritime National (visite essentiellement destinée à intéresser nos 2 élèves🤓): on y voit des canons, des fusils, des maquettes de navires, des épées, …on y raconte les guerres navales et on en apprend un peu plus sur l’histoire du Chili qui obtint son Indépendance en 1818 (c‘est récent tout de même quand on y pense!). Dans ce musée, est exposée aussi la capsule qui permit de remonter les 33 mineurs qui étaient coincés pendant 69 jours à plus de 600 mètres de profondeur (en août 2010).

la capsule Fénix

Les opérations de sauvetage avaient été suivies par les chaînes du monde entier. C’est en voyant la capsule que nous est revenu en mémoire cet épisode, c’était d’ailleurs peu de temps après un terrible tremblement de terre qui avait provoqué un tsunami et entrainé des centaines de victimes et des dommages matériels immenses au Chili! Le pays, en plus de gérer les crises sociales et économiques, doit aussi faire face à ce genre de catastrophe naturelle qui ne fait qu’accentuer les situations de crise.

Après cette escale sur la côte chilienne, nous avons rejoint Santiago en 2 heures de bus, notre dernier point de chute sur le continent…Nous avons trouvé un airbnb dans un quartier plutôt sympa, avec une piscine sur le toit ce qui fut bien appréciable vu les températures! C’est le début de l’été ici, les températures avoisinent les 30° !

Santiago est une immense ville, du haut de notre 14ème étage nous avions une vue panoramique sur la ville, on n’en voyait même pas la fin tant elle est étendue ! Environ 40% de la population chilienne vit à Santiago (plus de 6 millions !).

Nous nous sommes baladés un peu dans la ville, nous avons profité de l’air conditionné d’un énorme centre commercial où les gens préparaient leurs achats de Noël, bref rien de vraiment exceptionnel… Et puis, soyons honnêtes, nous avions hâte de prendre notre vol pour l’Ile de Pâques! Nous avions un peu comme une sorte de lassitude, besoin d’un nouveau souffle…il faut dire que la chaleur nous a quand même bien assommé et l’effervescence, le brouhaha urbain de Valparaiso puis Santiago après nos 20 jours en Patagonie ne nous a pas vraiment émerveillé…

A Santiago, la tour Costanera, la plus haute tour d’Amérique du Sud

Alors adieu, non Hasta Luego l’Amérique du Sud… Que 3 mois de voyage, et pourtant que de découvertes et de rencontres! Nous avons vécu tant de choses! Nous avons découvert tellement de beaux endroits, des sites incroyables, parcourus tant de paysages différents! « Merci la vie » comme je dis souvent!😜

Le Pérou et la Bolivie sont les pays qui contrastent le plus avec notre culture occidentale, qui sont les plus emprunts de la civilisation Inca et qui marquent sans doute le plus car culturellement différents ; mais l’Argentine et le Chili avec leurs innombrables parcs sont à couper le souffle…

Le Sud Lipez en Bolivie, les paysages Grandioses de Patagonie, les chutes assourdissantes d’Iguazu…les pays que nous avons traversés nous ont offert beaucoup de « whaou », «non, mais c’est trop beau », « j’hallucine », « tu te rends compte qu’on est là ? », « vous ne vous rendez même pas compte de la chance que vous avez, franchement, vous pourriez être plus cools (là c’est quand on s’adresse à Océane et Timoté qui braillent au lieu de profiter😬)…bref que de moments suspendus dans le temps, que d’émotion en découvrant notre belle planète!

Au bout de 3 mois, l’aventure est en marche; Timoté et Océane ont l’air d’apprécier le voyage, partagent tous les deux de bons moments de rigolades et complicité. Océane est toujours aussi bienveillante et soucieuse avec son frère et avec nous. Elle me surprend beaucoup tant elle est gentille et mature…déjà. Elle a très bon caractère, je m’étonne parfois d’être sa mère, j’en déduis qu’elle tient du coup beaucoup de son père…😝Timoté a l’air de bien vivre l’aventure aussi ; il était particulièrement difficile les premières semaines, et finalement il s’est assagi, le temps de mettre en place les nouveaux repères de son quotidien peut être; il s’intéresse à pleins de choses et a toujours des questions et des remarques sur ce que nous faisons et visitons. Il a l’air de prendre confiance en lui. Il nous fait rire avec ses imitations et ses déhanchements dès qu’il entend du son qui lui plait. Il s’est découvert une véritable passion pour les bouts de bois et les bâtons, c’est un peu encombrant, mais ça le fait marcher et avancer!

Et nous ? eh bien pour l’instant ça se passe pas trop mal! Bon 2 ou 3 prises de tête parce qu’on a galéré pour trouver où dormir, parce que « j’tavais bien dit que… », « ah ben ça, j’en étais sûre… », «p*** t’as vu combien ça nous a coûté ? » et 1 ou 2 baisses de moral, les « journées chonchons qui ne s’expliquent pas »,  les fois où notre patience est mise à rude épreuve avec les enfants, les fois où nous n’avons pas assez dormi, les fois où « j’me sens toute boudinée dans mon short » ben oui 3 mois de patate/riz/pâte…avec quelques bières par la dessus…je me serais comment dire…engourdie, alourdie😋 ?…enfin bref, tout ça pour dire, que pour l’instant nous nous amusons bien, nous prenons du bon temps et nous nous félicitons très souvent🍻 d’avoir décidé de passer cette année côte à côte et de partager cette aventure tous les 2 et avec nos enfants! 

Enfin, je me disperse, j’ai l’impression de remplir les bulletins de fin d’année avec les appréciations et les points à améliorer. Mais notre aventure est aussi une aventure humaine et familiale, et comme dans les films, il y a quelques passages pleins d’action mais finalement c’est toujours le bon sens et l’amour qui triomphe💕(c’est beau c’que je dis hein?😇Espérons que ça dure!)

Le 11 décembre, nous avons donc laissé le continent et pris notre vol, destination l’Ile de Pâques 🌴🗿🌺, un lieu magique dont nous sommes tous les 4 tombés sous le charme…

 

8 commentaires sur “Clap de fin pour le continent Amérique du Sud!

  1. Coucou les vagabonds !
    Joyeux Noël à l’île de Pâques !
    Et encore bravo pour votre trip et un grand merci de nous faire voyager avec vous…
    Quelle aventure extraordinaire…

    1. Merci Magda!
      Joyeux Noël à toi et ta ptite famille! « tout de bon » pour cette fin d’année et la nouvelle qui approche 😉
      Le plus « difficile » dans cette aventure, c’est finalement de se lancer, après il n’y a plus qu’à se laisser porter, ouvrir les yeux, et profiter!
      très grosses bises!!!

  2. Passez de bonnes fêtes de fin d ‘année en espérant que vous découvrirez d autres endroits aussi merveilleux et que vous saurez toujours aussi bien les partager avec beaucoup de plaisir et un grand merci pour cela.
    Gros bisous à vous 4 en vous souhaitant de vivre encore plein de moments inoubliables en cette fin d année et en 2018…

    1. Très bonnes fêtes de fin d’année à vous aussi! merci pour les gentils commentaires, cela nous fait aussi grand plaisir de partager!
      grosses bises!

  3. Et voilà ! Un épisode de fait! Comme ça passe vite… déjà trois mois!!!
    Quelle belle aventure et les moments galère ça sera aussi les souvenirs les plus drôles… après un certain temps 😉
    A très bientôt les copains plein de gros bisous

  4. Hola, Hola la family love trotters !
    Quel bel article, nous nous retrouvons vraiment dans votre texte et votre vécu … À part Pauline qui n’a pas vraiment la sagesse d’Océane !!! Profitez à fond de l’île de Pâques que nous avons aussi adoré ! Nous rentrons en Belgique le 26 ; pour nous, l’aventure s’achève mais nous avons la tête pleine de belles images et souvenirs fabuleux ! Gros bisous à vous 4. Passez une très joyeuse fête de Noël à Pâques 😉 et une merveilleuse année 2018 !

    1. Merci!!! j’espère que vous allez bien tous les 4! nous nous sommes régalés de l’ile de Pâques (vous aviez raison c’était juste incroyablement magique), eh oui à l’heure où je t’écris nous sommes déjà en Polynésie. Nous avions finalement avancé notre vol pour passer une semaine complète à Rapa Nui et 3 en Polynésie Française! bref, j’espère que votre voyage se termine merveilleusement bien! Bon retour à vous! Tout de bon pour tous les 4 et au plaisir pour repartager un bon repas et tous nos souvenirs!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *