*!!*…Thaïlande, j’oublie tout, plus rien à faire du tout…*!!*

Aujourd’hui jeudi 26 avril, nous prenons la route, enfin un bateau, puis un bus de 7h, pour un retour sur Bangkok…Le temps est resté suspendu pendant ces 3 semaines. Je vous ai laissés au Vietnam, nous y avions pris un vol pour rejoindre Bangkok le 7 avril. La Thaïlande n’est pas une destination inconnue pour nous, mais le plaisir est toujours le même!

Nous avons partagé les deux premières semaines avec des copains. Nous avons passé 4 journées à Bangkok puis une semaine sur l’île de Koh Samui.

Bangkok est une ville qui bouillonne d’énergie. Elle est la capitale de la Thaïlande et entre ses temples, ses rues animées, ses énormes centres commerciaux ultra modernes, ses vendeurs de rue…elle ne laisse personne indifférent. On aime ou on aime pas. Nous, on adore!

 

Nous avions déjà eu l’occasion de visiter les très beaux temples de la ville lors d’un précédent voyage, les copains aussi, nous avons donc rayé ces visites de la liste.
Nous avons été voir la maison de Jim Thompson et n’avons pas été déçu. C’est un endroit de verdure incroyablement bien entretenu, niché au cœur de la ville entre les gratte-ciels et les canaux aux eaux troubles!


Jim Thompson était américain et s’est retrouvé en Thaïlande après s’être engagé dans les renseignements militaires au moment de la seconde guerre mondiale. Il s’est pris de passion pour la soie et a relancé cet artisanat et cette industrie. Il deviendra aussi célèbre grâce à sa demeure, un ensemble de 6 maisons en teck qu’il a fait démonter et remonter à Bangkok. Architecte de métier, cette maison est magnifique. Reconstruite dans le respect de l’architecture Thaïlandaise, Mr Thompson avait également beaucoup de goût. Il s’y trouve de nombreux objets d’art, et nous avons découvert ses collections grâce à une petite visite guidée en français bien appréciée par l’ensemble du gang de Maclamod beach !
Nous avons passé quelques minutes aussi à observer le tissage de la soie. L’occasion pour moi d’en apprendre un peu plus sur cet art pour la rédaction de mon article et de le partager avec vous!

La soie est fabriquée à partir des cocons de chenilles appelées « vers à soie ».

L’élevage des vers s’appellent la sériculture. Seules les chenilles Bombyx produisent un fil suffisamment épais pour être ensuite utilisé pour le textile. La chenille sécrète un fil avec lequel elle fabrique un cocon qui la protégera avant de se transformer en papillon. Les cocons récoltés sont plongés dans l’eau chaude pour être ramollis. Avec une sorte de petit balai, ils sont mélangés puis plusieurs fils sont réunis.

 

Ils sont ensuite accrochés à un petit moulinet qui en tournant les enroule pour n’en former plus qu’un. Ce fil obtenu s’appelle alors la soie grège. Il est ensuite travaillé en plusieurs étapes (nettoyage, teinture,…) avant d’être tissé pour obtenir de la soie.
C’est une description très brève et rapide mais elle illustra au moins cette photo!

 

Nous avons adopté le mode de déplacement local pour nous déplacer, j’ai nommé le tuk tuk. C’est un « must do »: c’est drôle, ça va vite, c’est pas cher (enfin, il faut être bon négociateur) et ça amuse petits et grands!


Chaque déplacement était une aventure à elle toute seule, entre les odeurs des pots d’échappement, les klaxons et les embouteillages, le tout sous 35/36 degrés, autant dire qu’il faut le cœur bien accroché.

Nous avons également pris les navettes fluviales pour nous déplacer dans la ville. Bangkok est traversée par la Chao Praya, un grand fleuve qui se jette ensuite dans le Golf de Thaïlande. Du coup, la ville est truffée de canaux (qu’on appelle les klongs) et tout un réseau de transport fluvial a été mis en place. La qualité de l’eau laisse à désirer, on n’est pas dans la Venise des Alpes, il faut mieux éviter de se faire éclabousser, mais c’est vraiment sympa de se mélanger au flux avec les locaux.

Nous sommes descendus à un terminus quelconque et par hasard nous sommes tombés sur le Mont d’or, le Wat Saket, un temple bouddhiste construit sur cette colline artificielle.
Du coup, nous avons crapahuté jusqu’en haut et après quelques litres de sueur en moins, nous avons été récompensé par une belle vue sur la ville…

Enfin, ça ne vaudra pas les panoramas que peuvent offrir les quelques fameux rooftops. Il s’agit de bars installés au sommet des gratte-ciels et hôtels de luxe. Ça fait très blingbling, ce n’est pas ambiance backpackers mais plutôt m’as-tu-vu, mais nous avons quand même adoré ce moment à siroter un mojito tout en regardant le soleil se coucher sur la ville.

Après ces 4 jours de randonnées urbaines sous une chaleur de plomb, de découvertes culinaires (pad Thai, Chang sans oublier les fameuses Thai pancakes), direction Ko Samui.

Nous avons vécu, de loin, Songskran. C’est le nom thailandais de la fête du nouvel an propre au bouddhisme. C’est une grande fête religieuse et aussi familiale. Les thaïs rendent hommage à Bouddha en l’arrosant d’eau parfumé.

Mais il n’y a pas que Bouddha qui est arrosé… C’est aussi un moment où les rues se transforment en une bataille d’eau géante. Nous l’avions senti venir : quelques jours avant, nous avions remarqué que bizarrement toutes les échoppes de rues vendaient toute une panoplie de pistolets à eau…Arrivés à Ko Samui la veille, notre hôte Airbnb nous avait mis en garde en nous disant qu’il fallait mieux éviter de prendre les scooters ce jour-là au risque de se faire arroser, mais aussi parce que les thaïs fêtaient en buvant des litres d’alcool et que les accidents étaient très fréquents.
Les enfants se sont contentés de faire quelques mètres dans la rue pour aller acheter 2 ou 3 bricoles, et effectivement, ils sont revenus trempés, rincés et morts de rire!

Ko Samui est une île très sympa, une destination « farniente » par excellence. Il n’y a rien de culturel à voir, si ce n’est le Big Buddha, et savoir reconnaître au goût les 3 bières thaï, je nomme la Singha, la Chang et La Leo 😝


Nous avions réservé dans un super spot, au calme, au bord d’une plage tranquille. Notre seul soucis était de préparer le petit déjeuner et veiller aux coups de soleils.
Nous avons loué 4 motobikes. C’était vraiment chouette de partager ce doux sentiment de liberté!

Nos journées étaient rythmées par la piscine, les escapades en 2 roues et le choix de notre dîner. Dur hein?

Nous avons consacré une journée pour aller découvrir le parc Ang Thong, un archipel composé d’une quarantaine d’îles. Un premier arrêt nous a permis de monter au sommet de Ko Mae Ko pour contempler son lac émeraude. Puis, nous avons fait un deuxième arrêt: après quelques intenses efforts, presque 800 marches, la vue magnifique sur le parc s’est offerte à nous. C’était vraiment un chouette décor, qui aurait paraît-il inspirer l’auteur du roman « La plage ». La nature y est verdoyante et très dense.


Après cet effort, nous avons fait la pause déjeuner, seuls sur une plage de sable blanc. Au menu , tit punch avec du rhum distillé à Ko Samui, sandwichs avec du fromage de chèvre, ou jambon fromage cornichon ou saumon fumé (le gérant était français, ça s’est senti au déjeuner…ah la bonne bouffe 🤩). Un régal pour nos papilles! Pour la digestion, c’était randonnée aquatique, snorkeling. L’eau était à une température presque indécente, la vision très bonne mais il n’y avait pas trop de poissons et coraux, ça été aussi l’occasion d’essayer les masques Décathlon – ils sont forts chez Décathlon 😍.

 

Après ces deux semaines de vacances, de plans sur la comète et de bonnes rigolades, nous laissons les copains repartir et nous, après ces 4 semaines de vie en communauté, nous nous retrouvons tous les 4 pour de nouvelles aventures.

Pour la remise en jambe, nous ne faisons pas un grand trajet, 2 heures de bateau et nous voilà sur Ko Tao, une vraie nouvelle découverte pour nous et un vrai coup de cœur😍.

Ko Tao, c’est 21 km2, des pentes, des plages aux eaux turquoises, des rochers arrondis qui font penser aux plages des Seychelles, des petits troquets les pieds dans le sable, une ambiance cool…bref, on recommande!

 

Mais c’est surtout le paradis des plongeurs. Que ce soit en snorkeling ou en bouteille, les fonds marins de Ko Tao offrent une diversité de poissons et de coraux qui n’ont presque rien à envier à la grande barrière de corail! Entre poissons perroquets, mérou, poissons clowns, (et pleins d’autres mais j’ai pas encore tous ces noms en tête)…c’est whaou!!


Nous étions tellement émerveillés en masque /tuba, que je me suis lancée pour passer mon open water. C’est le premier niveau en plongée qui permet d’aller jusque 18m. Je n’étais pas très sereine les premières minutes, (c’est quand même pas bien naturel de respirer sous l’eau hein🤣) mais pour une fille de la montagne, je m’en suis finalement pas trop mal sortie! Et ça peut vite devenir addictif une fois qu’on est autonome. Le monde aquatique est passionnant, coloré. Il faut dire aussi que le monde de la plongée est un monde très sympa. On a choisi une école de plongée française, déjà ça aide. Le staff a été accueillant, gentil; on ne prend pas les gens de haut, l’ambiance est détendue, …bref une superbe expérience! Tellement bien que Yannick aurait presque voulu s’y mettre aussi😊. Je n’ai pas croisé de requins baleines, il y en avait quelques-uns autour de l’île en ce moment, mais on a sympathisé avec le ptit couple de jeunes avec qui je passais l’open water, et c’était bien aussi! Nous avons tous terminé cette formation autour d’un barbecue sur la plage organisé par le club, encore un joyeux moment de convivialité!

Bref, après tous ces bons moments sous l’eau et sur terre dans les iles, nous regagnons Bangkok pour quelques jours pour obtenir nos visas pour la Birmanie. Il va falloir qu’on commence à s’organiser, planifier un peu…nous avions oublié ce que c’était mais comme le temps passe très vite pour nous aussi, nous avons listé nos impératifs – à ce jour- Birmanie, Laos, retourner faire le Nord et le centre du Vietnam et pourquoi pas un saut à Bali pour plonger avec les raies mantas…

Enfin, tout ça c’est sur le papier, on verra bien où nos chemins nous mènent!

A la prochaine👌

5 commentaires sur “*!!*…Thaïlande, j’oublie tout, plus rien à faire du tout…*!!*

    1. c’est un grand plaisir pour nous de partager et aussi de graver nos aventures!
      grosses bises à toi et ta ptite famille!

  1. Un super récit, des photos qui donnent envie…bref toujours autant de plaisir à te lire.

    Bonne continuation
    Emilie & Co

  2. Encore un beau récit avec de belles photos merci de nous faire partager vos moments de découverte 👍bisous à vous 4

  3. Sinon de la Thaïlande au Népal, il n’y a qu’un tout petit vol! 😉 pleins de bisous et continuez de partager vos belles aventures, ça fait rêver!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *